Bienvenue sur mon blog centré sur la pensée positive et le bonheur. Je vous propose des interviews, des articles, des textes inspirants, pour être plus positif et vivre plus heureux. 
Sérénité, amour et bonheur à tous ceux qui entrent ici.

méditer sur la mort

Méditer sur la mort pour mieux vivre pleinement.

Profitez de la vie avant qu'il ne soit trop tard

Je vous aime tous, voilà c'est dit...maintenant je peux aller me coucher tranquille.

Bonne nuit. A demain? Jena

Il y a une rubrique qui est toujours alimentée dans les journaux, et malheureusement souvent par des événements tragiques qui nous rappellent à quel point notre vie est fragile.

Nous sommes le mardi 4 septembre, au moment où j'écris cet article, cinq personnes viennent de perdre la vie à Avilès en Espagne, suite à la collision de leur autobus avec la pile d'un viaduc. Plus près de moi, en France, deux personnes sont mortes dans un carambolage sur l'autoroute A10. Hier, c'était un piéton qui mourait percuté par une voiture sur un parking à Thionville...

Chaque jour des personnes perdent la vie de manière brutale

Chaque jour des gens se lèvent de leur lit douillet le matin et ont pour lit leur cercueil le soir

Chaque jour des gens se disent qu'ils ont toute la vie devant eux pour dire je t'aime à ceux qui comptent

Chaque jour des gens comptent les jours qui leur restent car une maladie incurable est venue frapper à leur porte

Chaque jour je me dis et si c'était le dernier?

Et cette pensée me frappe comme d'une urgence: celle de profiter pleinement et intensément du temps qu'il m'est donné de vivre. Jena

Il m'arrive de méditer sur un sujet d'attention particulier: la mort. Comme je vous l'ai dit dans mon article consacré aux leçons tirées de ma retraite de méditation bouddhiste (voir l'article:Les enseignements de mon stage de méditation bouddhiste ), il est possible, lors d'une méditation, outre de se concentrer sur sa respiration, de choisir de se focaliser sur un thème particulier. Le thème de la mort est un thème qui fait peur, qui n'est pas des plus plaisants à aborder. Beaucoup de gens préfèrent éviter ce sujet, qui est source pour eux de sensations désagréables. La mort, on n'aime pas la regarder, on préfère baisser les yeux.

"Nous vivons dans un monde que la question effraie et qui s’en détourne. Des civilisations, avant nous, regardaient la mort en face. Elles dessinaient pour la communauté et pour chacun le chemin du passage. Elles donnaient à l’achèvement de la destinée sa richesse et son sens. Jamais peut-être le rapport à la mort n’a été si pauvre qu’en ces temps de sécheresse spirituelle où les hommes, pressés d’exister, paraissent éluder le mystère. Ils ignorent qu’ils unissent ainsi le goût de vivre d’une source essentielle." François Mitterrand

Si l'on souhaite profiter pleinement de chaque jour, de chaque instant présent, nous devons être conscient du fait que la vie est courte et qu'inéluctablement elle s'achèvera. Lors de ma méditation, je pense à la mort, aux personnes que je devrais quitter si elle survenait demain, à ce que j'aimerais leur dire et que je n'ai pas encore fait. Je pense aussi aux objets matériels, notamment l'argent, et je réfléchis à la place que je leur accorde, à mon degré d'attachement à ces objets. Je pense à cette recherche de succès, de prestige, à ces prétentions de mon égo, à cette course aux plaisirs futiles de mes sens, et tout cela me semble d'un seul coup si vain, si futile. Une telle méditation fait aussi naître en moi une très grande compassion, car la mort abolit toutes les différences pour ne laisser que l'essence véritable des gens.

Je me rend compte que nous sommes tous si proches et tous liés par cette fragilité qui nous caractérise. Même Johnny Hallyday, que je croyais inépuisable, avec ses 57 ans de carrière et ses 3250 concerts, a capitulé face à la maladie. Nous sommes si fragiles...

La méditation sur la mort me permet de lâcher prise et de me rendre qu'en fait peu de choses qui comptent vraiment.

En réfléchissant sur ma propre mort, je modifie petit à petit mon regard sur celle-ci. La mort n'est plus cette chose horrible qui va arriver dans un temps lointain, quand je serais vieille. C'est quelque chose qui peut survenir à tout moment. La méditation sur la mort prépare mon esprit à accepter que la mort fait partie de la vie. Ainsi, une fois que la mort est comprise et acceptée, je peux vivre en ayant l'esprit léger et serein, libéré de cette crainte de la mort. Montaigne disait que "Philosopher c'est apprendre à mourir".

Je suis admirative face aux personnes qui restent fortes alors qu'elles savent qu'elle vont mourir bientôt parce qu'une maladie incurable a décidé qu'il en serait ainsi. Alors qu'elle était atteinte d'un cancer incurable, Holly Butcher a trouvé la force de publier la veille de sa mort sur son compte facebook, une lettre prodiguant des conseils aux gens qui ont la chance d'être bien vivant. Cette lettre a été partagée 164 000 fois et commentée 37 000 fois. Je vous en propose quelques extraits, traduits de l'anglais, dans l'article ici: Les conseils inspirants sur la vie d'une femme courageuse

Pour conclure, vivez chaque jour comme si c'était le tout dernier, avec l'intensité qui se doit. Savourez chaque moment comme si c'était une énorme part de votre gâteau préféré. Vivez aussi chaque jour avec enthousiasme et joie, il n'y a pas de temps à perdre à être triste. Souriez au monde et aux autres.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partager